2basta

Bienvenue sur mon blog

 

L’abus de pouvoir des dirigeants arabes en général.

Dans toutes les démocraties à travers le monde, les chefs d’état sont élus pour deux mandats successifs d’une durée déterminée (quatre, cinq, sept ans) au terme de quoi, ils doivent en toute conscience laisser la place à leurs successeurs élus eux-aussi dans les mêmes conditions.

Chez nous les arabes et les tiers-mondistes, les dirigeants – quand ils arrivent au pouvoir par les voies légales (le suffrage universel) – et après épuisement de leurs mandats réglementaires, utilisent tous les subterfuges et stratagèmes pour s’éterniser au pouvoir et bénéficier indéfiniment de ses avantages qu’ils ne sont pas prêts de céder à leurs successeurs légaux. Ainsi, les voies et moyens ne leur manquant guère, ils mobiliseront tout leur arsenal humain, législatif, associatif et financier pour concrétiser leurs desseins visant à légitimer leur maintien à la tête du pouvoir quelles qu’en soient les conséquences au détriment des règles les plus élémentaires de l’alternance au pouvoir en vigueur dans tous les pays développés.

Cet état de fait, instauré dans nos pays par l’abus de pouvoir de nos dirigeants, engendre des cas de présidents éluis à vie, des genres de monarques dont le peuple doit subir le diktat malgré lui et que le pouvoir institue progressivement à coup d’ordonnances et/ou de lois promulguées par des députés qui ne représenteront désormais que leurs intérêts personnels et que le président remercira gracieusement en gonflant à souhait leur porte-monnaie via des décrets présidentiels non publiables au journal officiel et que le simple des citoyens peut consulter sans aucun effort.

Les comités de soutien pour éterniser le dirigeant au pouvoir n’étant pas suffisants, les ministres, les chefs de partis alliés, les chefs d’entreprises ayant relui leur situation grâce aux largesses du pouvoir en place, le mouvement associatif dans sa globalité… sont mis à contribution pour orchestrer leur simulacre de projet de reconduction au pouvoir du dirigeant en poste; et là les idées ne manquent…

Ainsi, réélu indéfiniment et « légalement » ce chef d’état nesera en mesure de remettre le trône au crépuscule de sa vie – qu’à son fils ou, s’il n’en a pas, à son frère comme c’est le cas dans nos pays, en dépit de l’opposition populaire et partisane vite étouffée par la répression policière très bien entretenue pour la circonstance.

 

Dans : Non classé
Par baqarr
Le 13 septembre, 2008
A 17:07
Commentaires : 0
 
 

Etre retraîté à Guelma.

Guelma et ses laissés pour compte (retraités)

Venez tous, vous êtes invités à visiter Guelma pour voir de vos propres yeux la dure et monotone vie que mènent les retraités (Elmouta Qaïdoune; entendre par là:  » les morts assis ») et spécialement ceux qui ont durement bossé pendant de longues et pénibles années dans le secteur de l’enseignement, quel qu’ait été leur grade. Vous remarquerez aisément qu’ils endurent quotidiennement et sans cesse les plus dures souffrances, générées par le manque d’intérêt que leur accordent les autorités locales, ce manque d’intérêt qui frôle le dénigrement voire la discrimination. Ajoutez à cela l’inexistence de loisirs dignes de leurs pôles d’intérêt et de leurs aspirations diverses.

Rien ! Pratiquement rien n’est prévu, ni à prévoir, pour cette frange de la société qui tend à s’agrandir inexorablement. Il est à admettre que les responsables actuels n’ont pas à l’esprit qu’arrivera un jour où ils seront contraints de quitter la scène d’activité pour rejoindre à leur tour cette couche de la population qu’il dénigre aujourd’hui !? Ils doivent y penser mûrement avant qu’il ne soit trop tard !

Dans : Non classé
Par baqarr
Le
A 16:32
Commentaires : 0
 
 

Guelma et ses laissés pour compte (retraités)


Venez tous, vous êtes invités à visiter Guelma pour voir de vos propres yeux la dure et monotone vie que mènent les retraités (Elmouta Qaïdoune; entendre par là:  » les morts assis ») et spécialement ceux qui ont durement bossé pendant de longues et pénibles années dans le secteur de l’enseignement, quel qu’ait été leur grade. Vous remarquerez aisément qu’ils endurent quotidiennement et sans cesse les plus dures souffrances, générées par le manque d’intérêt que leur accordent les autorités locales, ce manque d’intérêt qui frôle le dénigrement voire la discrimination. Ajoutez à cela l’inexistence de loisirs dignes de leurs pôles d’intérêt et de leurs aspirations diverses. Rien ! Pratiquement rien n’est prévu, ni à prévoir, pour cette frange de la société qui tend à s’agrandir inexorablement. Il est à admettre que les responsables actuels n’ont pas à l’esprit qu’arrivera un jour où ils seront contraints de quitter la scène d’activité pour rejoindre à leur tour cette couche de la population qu’il dénigre aujourd’hui !? Ils doivent y penser mûrement avant qu’il ne soit trop tard ! …. à suivre

Dans : Non classé
Par baqarr
Le 18 août, 2008
A 8:45
Commentaires : 0
 
 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

Dans : Non classé
Par baqarr
Le 16 août, 2008
A 10:08
Commentaires :1
 
 
 

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | je, tu, il...
| L'autre moi
| The adventures of a French ...